Annonce rare dans la scène dubstep, un nouveau groupe fait son apparition !

C’est sous l’impulsion de Niveau Zero que nous découvrons une nouvelle formation. Un groupe qui mélange, dubstep, métal, industriel et qui souhaite explorer de nouveaux horizons !

Pour le moment c’est sous la forme d’une track que le projet se révèle. Une chanson pas des moindres car c’est une collaboration avec Code:Pandorum, l’artiste énigmatique qui produit un sous-genre de dubstep très particulier, le deathstep.

Vous pouvez écouter la chanson juste ici :

 

Nous avons pu nous entretenir avec Frédéric Garcia aka Niveau Zéro pour comprendre les rouages du projet.

 

DUBSTEP MAG : Comment t’es venue l’idée de ce groupe ? Pourquoi un groupe ?

Ça fait longtemps que j’ai envie de créer une version augmentée de Niveau Zero. Ayant beaucoup utilisé de samples de Metal dans mes anciennes productions,  j’avais envie de confronter mes idées avec celles d’autres musiciens.
Après avoir remixé le groupe “AS THEY BURN” (groupe de Death Core), nous sommes devenus amis avec Fabio, son guitariste. Il a par la suite enregistré des guitares sur mon Ep 00:00 sortie sur UPLINK Audio (label de DOWNLINK). Naturellement, c’est lui qui m’accompagne et compose les guitares sur VIOLENCE.
Morgan, le 3eme membre de VIOLENCE est aussi le batteur du groupe de Death Metal HENKER. Nous avions envie de travailler ensemble depuis longtemps. C’est un batteur exceptionnel. Quant à moi je m’occupe de la production, des arrangements et du scream sur certains morceaux. Ce qui devait être le 3eme Album de Niveau Zéro est devenu projet à part entière.
Quant à “pourquoi un groupe?” Le déclic a eu lieu lors du concert de GOJIRA et CODE ORANGE à l’Olympia, il y a deux ans.
J’ai pris une telle claque, que je me suis rappelé instantanément pourquoi j’aimais tant ce style et la puissance que dégage un groupe sur scène.
Je me suis dit qu’il fallait que j’arrive à fusionner encore plus les univers Metal, Industriel et Bass Music que j’aime tant.

Niveau Zéro
DUBSTEP MAG : Qu’est ce qui est possible avec ce groupe et pas Niveau Zero ?

Dans l’album de VIOLENCE à venir pour le printemps, on est dans quelque chose de beaucoup plus libre.
Même si le projet VIOLENCE est produit par Niveau Zero, nous essayons de sortir un peu plus des codes imposés par le style Dubstep et Bass.
Certains titres de l’album sont taillés pour le club, ” Behind Masks” en collaboration avec Code:Pandorum en est l’exemple, mais la majorité des morceaux sont libérés des toutes contraintes. Ce n’est pas juste du Metal sur une intro de 16 mesures et un drop Dubstep. On a vraiment essayé de proposer quelque chose de plus hybride et narratif qui peut s’écouter à la maison, sur scène et en soirée (On l’espère, bientôt)

Niveau Zéro

DUBSTEP MAG : Une exploration musicale mais toujours dans le métal, pourquoi ?

J’ai commencé à faire de la musique comme bassiste chanteur de groupe de Death Metal. J’ai un gros background dans ce style.
Et j’ai toujours trouvé que la Bass Music et le Metal se marient particulièrement bien.
Dans mes toutes premières releases sorties en vinyle, il y avait déjà un remix de Sepultura et de Machine Head.
Niveau Zero a toujours été intimement lié à ce style.

Niveau Zéro

DUBSTEP MAG : Une raison derrière le nom Violence ? Présentes-nous ton concept ? D’où ça vient ?

Ces 2 dernières années, alors même que nous commencions l’écriture de l’album, nous avions ressenti un changement au niveau sociétal.
Une crise climatique à laquelle se sont rajoutées des crises politiques, économiques et sociales. Le climat s’est nettement tendu en France, et à travers le monde.
Les insurrections et contestations populaires ont été réprimées avec une brutalité sans précédent. La police tue, la parole politique glisse dangereusement vers les extrêmes. Nous avons envie de nous engager artistiquement et de combattre ces idées à notre manière.
À cela, s’est rajouté la crise du Covid et une année 2020 surréaliste. La réalité commence à ressembler à une dystopie cauchemardesque.
VIOLENCE est né en réaction à la brutalité de notre époque.

Niveau Zéro

DUBSTEP MAG : Pourquoi la première track avec Code:Pandorum ?

Code:Pandorum est un producteur remarquable. Il a créé un son unique que je trouve très proche de l’esthétique Metal. Même s’il n’utilise pas de guitares dans ses productions, le parallèle est évident. Certains qualifient sa musique de Death Step, pour moi c’est du Death Metal  3.0.
Alors que nous avions composé la partie instrumentale et nommé le titre “Behind Masks”, je me suis dit que ce morceau était taillé pour lui et son titre comme un signe : Il fallait faire cette collaboration avec Code:P. Le projet l’a tout de suite chauffé.
Nous avons balancé ce premier Single pour présenter VIOLENCE et l’album à venir. Je crois que ce titre synthétise parfaitement l’esprit du projet.
Il y a d’autres belles collaborations dans l’album, mais plutôt issue de scène Metal.

Niveau Zéro

DUBSTEP MAG : Que souhaites-tu apporter à la scène avec ce groupe ?

Un chaînon manquant entre Bass Music et Metal. Certains artistes et amis comme les Dirtyphonics, PhaseOne, Sullivan King ou encore Zardonic… proposent déjà des crossovers entre Metal et Bass Music, nous n’inventons rien, mais notre volonté est clairement de faire un pas de plus vers le metal.

Niveau Zéro

DUBSTEP MAG : Comment vas-tu aborder la question du live et la création d’un groupe en pleine pandémie?

Ce projet a été pensé pour le live. Nous voulons défendre cet album sur scène à 3, avec Batterie, Guitare, Machine et Chant.
Même si nous ne voyons pas de perspectives de reprise des concerts et soirées, nous restons mobilisés. Ceci dit, le problème est le même pour les Djs.
La pandémie et les confinements nous ont contraints de ralentir la production de l’album, mais nous avons utilisé ce temps supplémentaire pour penser plus en profondeur le projet et élaborer un concept album pouvant avoir une vie en dehors de la scène. Nous sommes tout de même impatients de pouvoir le jouer devant un public.

Niveau Zéro

DUBSTEP MAG : Comment gères-tu tes autres projets musicaux ?

Je continue toujours Niveau Zero et Ghost Dance en parallèle de VIOLENCE. Chaque projet répondant à une envie et un besoin différent.
J’arrive à m’y consacrer en temps voulu. Tout comme pour la gestion des  labels Raw Audio Distortion et Château Bruyant rec.
Ça demande beaucoup de temps et de discipline de gérer tout ça, mais tant que la passion est là… Je ne compte pas.

Niveau Zéro

 

 

Merci pour votre lecture !

Pour suivre Violence :

www.facebook.com/Violence.project/
www.instagram.com/violenceproject/
twitter.com/weare_violence
violence-project.bandcamp.com/

 

 

 

Dubstep Mag :

Instagram/Facebook/Twitter

@dubstep_mag

 

Commentaires